Cet article date de plus de quatre ans.

Normandie : deux responsables d'Emmaüs vont rallier Dieppe à Saint-Aubin-sur-Mer à la nage en soutien aux migrants

Dénoncer les politiques migratoires des États et de l'Union européenne, c'est l'objectif de ces deux hommes qui prévoient de nager 16 km chacun le long des côtes normandes pour faire passer leur message.

Article rédigé par
avec France Bleu Normandie - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
32 km à la nage, une distance symbolique pour rendre hommage aux migrants décédés en mer. (CAPTURE D’ÉCRAN GOOGLE MAPS / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Deux responsables d'Emmaüs s'apprêtent à rallier Dieppe (Seine-Maritime) à Saint-Aubin-sur-Mer (Calvados) à la nage, rapporte dimanche 2 septembre France Bleu Normandie. Philippe Dupont et Thierry Muniglia vont effectuer ce périple de 16 km le long des côtes normandes pour alerter les citoyens sur le sort des migrants qui tentent de franchir une frontière maritime.

Un hommage aux 3 000 migrants morts en mer l'an dernier

Lundi, Philippe Dupont, directeur du centre Emmaüs d'Esteville (Seine-Maritime) et Thierry Muniglia, responsable national de groupe communautaire Emmaüs France vont nager pour dénoncer les politiques migratoires des États et de l'Union européenne qu'ils jugent absurdes.

L'effort physique que l'on va faire symbolise le fait de rattacher les pays les uns aux autres, de rattacher les peuples, les préjugés et les distances qu'il y a entre les êtres humains

Philippe Dupont, directeur du centre Emmaüs d'Esteville

à France Bleu Normandie

Les deux hommes souhaitent ainsi rendre hommage aux 3 000 migrants décédés en mer l'année dernière en essayant d'atteindre l'Europe : "En nageant aussi longtemps dans la mer, près de 5h30, on essaye d'endosser de façon sécurisée et sportive, les conditions de ces personnes qui ont fait naufrage", détaille Philippe Dupont.

32 km en tout, une distance symbolique

La longueur du trajet n'a pas été choisie par hasard. Les deux amis effectuent 16 km chacun, soit 32 km en tout, un chiffre "symbolique, puisque la distance entre la France et l'Angleterre au niveau de la Manche est de 32 kilomètres. Même chose pour le détroit de Gibraltar situé au sud de l'Espagne."

Mais contrairement aux migrants qui empruntent ses voies maritimes sans matériels, les deux sportifs seront bien équipés pour éviter l'hypothermie. "Je serai vêtu d'une combinaison de nage pour ne pas avoir froid, d'un tuba frontal et surtout d'un bonnet bien chaud", précise Thierry Muniglia. Ils porteront également des palmes et des gants pour éviter de se faire attaquer par les méduses.

Pour réussir ce défi sportif, les deux amis s’entraînent depuis plusieurs mois. "Je nage deux fois par semaine dans une piscine et je fais un long footing en plus pour être prêt physiquement", affirme Thierry Muniglia.

Les deux amis s'élanceront lundi vers 8h30 de la plage de Dieppe et espèrent atteindre Saint-Aubin-sur-Mer après 5h30 d'efforts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.