Nantes : évacuation des migrants du centre-ville

Jeudi 20 septembre à Nantes (Loire-Atlantique), plusieurs centaines de migrants du centre-ville ont été évacués. Des communes se portent volontaires pour les accueillir.

France 2

L'évacuation des migrants du centre-ville de Nantes (Loire-Atlantique) n'aura duré que quelques heures, jeudi 20 septembre au matin. Près de 700 réfugiés campaient depuis des mois dans un square, sans eau ni électricité. Par décision de justice, ils ont été transférés dès 8 heures vers des gymnases. Ces migrants viennent en majorité d'Érythrée et du Soudan. Ils sont maintenus à distance des médias mais plusieurs associations sont à leurs côtés. D'après eux, les réfugiés semblent confiants.

Corsept, ville d'accueil

L'hébergement dans les gymnases est temporaire. À partir du 1er octobre, d'autres solutions doivent être trouvées. Plusieurs communes sont sur les rangs, comme à Corsept (Loire-Atlantique), une petite ville de 2 700 habitants. Patricia Benbelkacem, la maire, s'est portée volontaire pour accueillir plusieurs familles. 100 000 € ont été investis dans ces travaux avec l'aide de l'État et des fonds de la réserve parlementaire. Pour elle, "ça fait partie de notre rôle d'élu de faire attention aux autres, même s'ils ne sont pas forcément de notre pays".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des tentes occupées par des réfugiés, dans le square Daviais, à Nantes (Loire-Atlantique), le 12 septembre 2018.
Des tentes occupées par des réfugiés, dans le square Daviais, à Nantes (Loire-Atlantique), le 12 septembre 2018. (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO)