Vidéo Migrants morts dans la Manche : un père irakien témoigne après avoir perdu sa femme et ses trois enfants dans le naufrage

Publié Mis à jour
Migrants : le témoignage d’un père qui a perdu sa famille dans le naufrage du bateau traversant la Manche
France 2
Article rédigé par
C. Vérove, E. Sizarols, L. Niro, H. Salahaddin Ahmed, M. Le Rue - France 2
France Télévisions

Vingt-sept migrants ont perdu la vie le 24 novembre en tentant de traverser la Manche pour rejoindre l’Angleterre. Parmi les victimes, la famille de Rezgar Hussein. 

Au total, 27 personnes ont perdu la vie le 24 novembre en tentant de traverser la Manche. Parmi elles, la femme et les trois enfants de Rezgar Hussein, père de famille resté en Irak. Désormais, il ne lui reste plus que des photos, dont certaines envoyées par ses proches juste avant le drame. "Les enfants voulaient faire leurs études en Europe. Je leur ai dit que je ferai mon possible pour qu’ils puissent y aller. J'avais une grande maison, que j'ai vendue pour eux. Je leur ai dit : 'Si vous voulez étudier là-bas, partez. Mon seul but, c'était qu'ils soient heureux", relate l'homme qui est resté vivre dans le nord de l'Irak.

Le père de famille implore les autorités françaises

La famille a quitté son village, passée la Turquie, puis l’Italie et la France jusqu'à Grande-Synthe (Nord). Ils avaient déjà tenté une traversée, mais le bateau prenant l'eau, ils ont dû être secourus. Ils étaient déterminés à recommencer, ce qu'ils ont fait, au péril de leur vie. Aujourd'hui, Rezgar Hussein implore les autorités françaises pour récupérer les corps. "Aidez-moi, il faut que je voie mes enfants. Tant que je ne les verrai pas, je ne pourrai pas y croire." 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.