Migrants : l'Italie embarrasse une Union européenne démunie

L'affaire de "l'Aquarius" et ses 629 migrants souligne de manière spectaculaire le manque de solidarité et de coordination des pays européens pour l'accueil des réfugiés.

Voir la vidéo
France 3

L'Union européenne paraît bien démunie lundi 11 juin, car elle n'a pas de compétences dans le cas précis de l'Aquarius. La Commission européenne avait du mal à cacher son embarras ce midi, son porte-parole reconnaissant que la situation au regard du droit international était tout sauf claire. Toutefois, les pays européens sont tenus d'agir. Le droit international oblige à porter secours et à débarquer les rescapés dans un port sûr le plus rapidement possible.

L'Italie décide où les bateaux accostent

Mais le diable se niche dans les détails. Le pays qui coordonne les opérations de secours, en l'occurrence l'Italie, a la compétence de décider où le bateau doit accoster et ce n'est pas forcément chez lui. Jusqu'ici, l'Italie prenait largement sa part du fardeau. Mais c'était avant l'arrivée de l'extrême droite au gouvernement et ce dossier est devenu éminemment politique, conclut Valéry Lerouge, le correspondant de France Télévisions à Bruxelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bateau de migrants au large de la Libye, en 2017.
Un bateau de migrants au large de la Libye, en 2017. (Taha JAWASHI / AFP)