Migrants : l'Italie autorise le navire humanitaire "Ocean Viking" à débarquer à Lampedusa

Les 82 migrants débarqueront sur l'île italienne et seront ensuite répartis dans cinq pays européens, dont la France. 

Des migrants sauvés par les secours du navire Ocean Viking, le 23 août 2019.
Des migrants sauvés par les secours du navire Ocean Viking, le 23 août 2019. (ANNE CHAON / AFP)

L'Ocean Viking, qui attendait un port sûr pour débarquer 82 migrants secourus en mer, a été autorisé par l'Italie à accoster sur l'île de Lampedusa, a annoncé samedi 14 septembre SOS Méditerranée, qui affrète ce navire humanitaire.

"L'Ocean Viking vient de recevoir l'instruction du Centre de coordination des sauvetages en mer (MRCC) de Rome de se diriger vers Lampedusa (Italie), lieu sûr désigné pour débarquer les 82 survivants secourus lors de deux opérations", a déclaré l'ONG sur Twitter.

Répartis dans cinq pays européens

Le feu vert de Rome intervient peu après l'entrée en fonction du nouveau gouvernement de Giuseppe Conte, dont est absent Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur sortant qui s'était farouchement opposé au débarquement des navires humanitaires sur les côtes italiennes.

Selon des précisions à l'AFP du ministère de l'Intérieur français, les 82 migrants qui débarqueront à Lampedusa seront ensuite répartis dans cinq pays européens – Italie, France, Allemagne, Portugal et Luxembourg – aux termes d'un accord ad hoc. "Il nous faut maintenant nous entendre sur un véritable mécanisme temporaire européen", a déclaré sur Twitter le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner.