Migrants : l'accord allemand lourd de conséquences pour l'UE

Angela Merkel préfère durcir sa politique migratoire et tenter de sauver sa coalition. Sa chancelière et son ministre de l'Intérieur ont trouvé un accord dont les effets devraient rejaillir dans toute l'Union européenne.

Voir la vidéo
France 3

Angela Merkel a obtenu un sursis. Elle a sauvé provisoirement sa coalition, mais à quel prix. La chancelière allemande a dû céder face à son ministre de l'Intérieur en acceptant une mesure qu'elle avait toujours refusée jusqu'ici : renvoyer les demandeurs d'asile dans le pays de l'UE où ils sont déjà enregistrés et renvoyer les autres de l'autre côté de la frontière en Autriche. Mais si l'Allemagne renvoie des migrants en Autriche, celle-ci va faire la même chose avec l'Italie.

Effet domino

Des frontières qui se ferment les unes après les autres en Europe, des pays qui font cavalier seul, c'est justement ce que voulait éviter à tout prix Angela Merkel face au défi migratoire. Elle s'était battue pour qu'un accord soit trouvé lors du dernier sommet européen. Un accord en sursis, car la chancelière a voulu sauver sa coalition coûte que coûte, conclut Amaury Guibert, le correspondant de France 3 à Berlin.

Le JT
Les autres sujets du JT
La chancelière Angela Merkel et son allié du CSU, Horst Seehofer, le 14 avril 2016, lors d\'une conférence de presse à Berlin, en Allemagne. 
La chancelière Angela Merkel et son allié du CSU, Horst Seehofer, le 14 avril 2016, lors d'une conférence de presse à Berlin, en Allemagne.  (ODD ANDERSEN / AFP)