Cet article date de plus de quatre ans.

Migrants : des policiers parisiens interviennent "pour retirer les couvertures", selon MSF

Corinne Torre, coordinatrice de projet en charge des migrants à Paris pour Médecins sans Frontières, a dénoncé, dimanche sur franceinfo, le fait que certains policiers retirent leurs couvertures aux migrants qui vivent dehors.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Migrants près de la station de métro Stalingrad à Paris, le 4 novembre 2016. (JOEL SAGET / AFP)

Médecins sans Frontières (MSF), s'est alarmé dans un communiqué, samedi 7 janvier, sur des pratiques policières qui l'inquiète fortement. "Nous avons été alertés par des collectifs du fait que les policiers intervenaient la nuit pour retirer des couvertures aux migrants qui sont dans la rue", a déclaré Corinne Torre, coordinatrice de projet en charge des migrants à Paris pour MSF, a alerté, dimanche 8 janvier sur franceinfo.

"Depuis une dizaine de jours, très clairement, il y a une pression au niveau de la police, a dénoncé Corinne Torre. Nous avons été obligés d'effectuer des donations en urgence de couvertures". La situation a été découverte par l'organisation non-gouvernementale lors de maraudes. "Nous avons été alertés par des patients très proches de l'hypothermie. Ils nous ont raconté à quel point, la nuit, ils étaient dans l'obligation de se lever, de partir, parce que la police prenait les couvertures", a relaté Corinne Torre.

Les migrants se retrouvent dans la rue par manque de place dans le centre d'hébergement pour migrants de la porte de la Chapelle au nord de Paris. "Nous avons des files d'attente importantes. Le centre est saturé depuis un certain temps. Pour autant, il a le mérite d'exister", a relativisé Corinne Torre.

La coordinatrice de projet en charge des migrants à Paris "ne doute pas qu'il y a une vraie volonté" de la part des pouvoirs publics. Pourtant, "il y a une problématique très claire", selon Corinne Torre : "Avec 70-80 migrants qui arrivent tous les jours, les chemins migratoires ne vont pas s'arrêter", a prévenu la représentante de MSF.

Invité du Grand jury RTL-LCI-Le Figaro, Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, a défendu le travail des policiers à Paris. "Il faut arrêter ce sport national de mise en cause des policiers", a déclaré le ministre.

"Nous avons été obligés d'effectuer des donations en urgence de couvertures", Corinne Torre
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.