Cet article date de plus de cinq ans.

Migrants : au moins 42 morts dans le naufrage d'une embarcation au large des côtes égyptiennes

Le bilan pourrait s'alourdir alors que, selon des rescapé, une centaine de personnes étaient enfermées dans la soute du bateau au moment du naufrage. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des proches de personnes disparues attendent sur le port de Port Rashid, en Egypte, jeudi 22 septembre 2016.  (AHMED AL SAYED / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le bilan officiel s'élève à au moins 42 morts, tandis que 163 personnes ont pu être secourues. Une embarcation qui transportait 450 migrants a chaviré à 12 km au large de la ville de Rosette, sur la côte nord de l'Egypte, mercredi 21 septembre. 

Jeudi 22 septembre, une source médicale a assuré que "le bilan [allait] s'alourdir". "Sur le bateau, il y a une soute où était entreposé le poisson qui n'a pas encore été ouverte. Il doit y avoir plein de monde à l'intérieur", a ajouté le responsable, annonçant qu'il y avait peu d'espoir de retrouver des survivants. 

Selon les témoignages concordants d'une dizaine de rescapés, une centaine de personnes avaient pris place dans cette soute.

Quatre passeurs arrêtés 

Au Caire, des responsables ont annoncé jeudi que quatre Egyptiens, passeurs présumés, avaient été arrêtés sur des soupçons de "trafic d'être humains" et "homicide involontaire". L'Egypte est devenue il y a peu un point de départ pour un nombre grandissant de personnes, prêtes à payer des sommes astronomiques pour entreprendre la traversée périlleuse vers l'Europe.

Ainsi, depuis le début du printemps, des centaines de personnes à bord d'embarcations de fortune ont été secourues ou interceptées par les gardes-côtes égyptiens. Selon le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés, ces départs d'Egypte en bateau comptent pour environ 10% des arrivées en Europe.

Sur les 163 rescapés annoncés par l'armée, 157 ont été placés en rétention au commissariat de police de Rosette : il s'agit en majorité d'Egyptiens, mais aussi de Soudanais, de Somaliens et de Syriens. Parmi les victimes figurent 10 femmes, un enfant et 31 jeunes hommes, a indiqué un responsable de la petite ville de Matbouss, au nord de Rosette.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.