Cet article date de plus de six ans.

Les Républicains, divisés sur l'accueil des réfugiés

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Les Republicains, divisés sur l'accueil des migrants
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À l'approche des élections régionales, certains cadres du parti veulent adopter une ligne plus dure sur la question migratoire.

Sur la question de l'accueil des réfugiés, la droite est divisée. La journaliste Danielle Sportiello fait le point. "Prenez Nicolas Sarkozy et Alain Juppé par exemple. Ils ne sont pas d'accord. L'un est contre des quotas de réfugiés en Europe, l'autre est pour participer à l'accueil", commente la journaliste. 

Ligne plus dure 

D'autres cadres du parti montrent aussi cette division. Des maires comme Christian Estrosi ou encore Xavier Bertrand "engagés dans la bataille des élections régionales contre Marine Le Pen ou sa nièce sont sur une ligne plus dure de 'non' à l'accueil, mais la plupart des maires de droite mettent en avant les problèmes économiques, les problèmes d'emploi (...). Ces maires de droite ne veulent pas laisser à la gauche le monopole de l'humanitaire et attendent des actions concrètes de l'État", explique la journaliste.
Pour mettre fin à ces divergences, le parti Les Républicains compte aussi sur la journée du 16 septembre, consacrée à l'immigration  pour laquelle, ils veulent décider d'adopter une ligne commune.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.