La France mobilisée en soutien aux réfugiés

L'image du petit Aylan, retrouvé mort noyé, a marqué les populations. Des rassemblements ont eu lieu un peu partout en France et en Europe, ce samedi 5 septembre.

France 3

Un certain nombre de Français ont été bouleversés par les images qui circulent ces dernières semaines sur les migrants. Des rassemblements ont été organisés dans de nombreuses villes, comme à Paris. Ils sont venus spontanément avec des pancartes faites maison, brandies comme un symbole en commun, celui de l'indignation, déclenchée par des images devenues insupportables. "L'image de ce petit garçon dans le sable m'a bouleversée. Je suis révoltée", explique une manifestante. "La priorité c'est l'humain et peu importe le coût de l'accueil. Il faut d'abord accueillir pour sauver les gens !", défend un autre.

De nouvelles manifestations prévues

Plusieurs milliers de personnes ont répondu à l'appel du collectif "Pas en notre nom", relayé depuis plusieurs jours par les réseaux sociaux.
Dans la foule, quelques personnalités comme Jean-Luc Mélenchon : "Bien sûr qu'il faut accueillir ces gens, qu'est-ce qu'on peut faire d'autre ?", dénonce le député européen du Front de gauche. Pour Jean-Michel Ribes, "il ne s'agit plus d'humanité, on est dans un moment où on ne peut pas considérer que les gens qui sont sur les routes ne sont pas nous".
D'autres manifestations sont prévues partout en France dans les jours à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne tient une pancarte au rassemblement en soutien aux migrants organisé à Paris le 5 septembre 2015.
Une personne tient une pancarte au rassemblement en soutien aux migrants organisé à Paris le 5 septembre 2015. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)