Cet article date de plus de trois ans.

Israël : volte-face de Netanyahu sur l'accueil des migrants

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Israël : volte-face de Netanyahu sur l'accueil des migrants
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En Israël, des dizaines de milliers de migrants africains attendent de connaître leur sort. L'État hébreu a annulé l'accord avec l'ONU qui prévoyait qu'une partie des migrants reste et que l'autre puisse rejoindre l'Europe.

Des chaînes pour dénoncer leur situation. Ces demandeurs d'asile viennent d'Érythrée et du Soudan. Entrés illégalement en Israël, ils risquent l'expulsion ou la prison. Après le revirement de dernière minute du Premier ministre de ne plus les régulariser. Un choix qui scandalise une partie de la société israélienne.

42 000 migrants en Israël

Benjamin Netanyahu avait effectivement trouvé un accord avec l'ONU. Il prévoyait de donner un titre de séjour à plus de 16 000 migrants africains vivant en Israël. En échange, un nombre équivalent devait être réinstallé dans plusieurs pays. Mais volte-face lundi soir, pressé par l'extrême droite, le Premier ministre revenait sur sa décision. D'après les autorités israéliennes, 42 000 migrants africains vivent actuellement dans le pays, la plupart dans les quartiers pauvres de Tel-Aviv et de Jérusalem.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.