VIDEO. Royaume-Uni : les témoignages des familles des victimes retrouvées dans le camion frigorifique

Ils étaient venus chercher une vie meilleure, mais sont tombés entre les mains d'esclavagistes modernes. L'Angleterre semble ouvrir les yeux sur une nouvelle forme de traite humaine, celle qui a entrainé la mort de 39 personnes transportées comme des bestiaux à l'arrière d'un camion frigorifique.

FRANCE 2

Des familles en deuil, des parents qui pleurent la mort d'un enfant qu'ils ont laissé partir vers l'Europe en quête d'une vie meilleure. Depuis quelques jours les Britanniques découvrent ces témoignages de Vietnamiens qui racontent la réalité d'un trafic d'êtres humains de grande ampleur.

Des témoignages poignants

Le père d'une victime témoigne : "Je lui ai demandé comment elle allait voyager, par quel moyen de transport. Elle m'a dit qu'elle emprunterait un service VIP par l'avion et par la route. Si j'avais su qu'elle voyagerait dans ce genre de conditions dans un camion, je ne l'aurais jamais laissé partir." Ce père dit avoir payé 35 000 euros à des passeurs pour que sa fille rejoigne la Grande-Bretagne. Elle y a vraisemblablement laissé sa vie. "Nous sommes une famille pauvre, ici dans notre campagne, il n'y a pas moyen de gagner de l'argent", explique un autre père, dont le fils était un ancien militaire.

Bien souvent le nord de la France est une étape avant de rejoindre la Grande-Bretagne. Côté anglais, les jeunes vietnamiennes sont envoyées dans des salons de beauté qui les exploitent, tandis que les hommes vont dans des fermes de cannabis illégales. La police britannique tente depuis plusieurs années de démanteler ces réseaux très structurés.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers inspectent un camion, dans lequel 39 corps ont été découverts, le 23 octobre 2019 à Grays (Royaume-Uni).
Des policiers inspectent un camion, dans lequel 39 corps ont été découverts, le 23 octobre 2019 à Grays (Royaume-Uni). (BEN STANSALL / AFP)