Frontières : l'Europe face aux migrants

Souvent décriée pour son manque d'intransigeance face aux flux migratoires, l'Europe mérite-t-elle ces critiques ? La journaliste Anne Sylvain fait le point en plateau.

FRANCE 3

L'Europe est-elle une passoire face aux flux migratoires ? "C'est une vraie question, réagit la journaliste Anne Sylvain en plateau. En tout cas jusqu'ici, il y avait pas mal de trous à la raquette. (...) Il y a un principe en Europe, la libre circulation des biens et des personnes, pour développer le commerce notamment." L'espace Schengen créé en 1995 voulait ainsi supprimer les frontières intérieures pour surveiller les frontières extérieures.

L'enjeu d'une politique migratoire européenne

En 2004 a ensuite été créé Frontex, l'agence européenne de garde frontière et garde-côtes. Une agence longtemps restée sans grand budget, avant que l'Europe réagisse en 2015 suite à la crise migratoire : de 300 agents et 142 millions d'euros de budget, Frontex est passé à 1 500 agents et 320 millions d'euros. L'enjeu, désormais, est de mettre en place "une véritable politique migratoire européenne (...) avec une politique d'asile qui serait la même pour tous les pays européens", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le drapeau de l\'Europe devant le Parlement européen de Starsbourg, le 10 octobre 2015.
Le drapeau de l'Europe devant le Parlement européen de Starsbourg, le 10 octobre 2015. (DANIEL KALKER / DPA / AFP)