Naufrage au large de la Manche : une cinquantaine de personnes rassemblées à Calais en hommage aux migrants morts

Le naufrage d'une embarcation transportant plusieurs dizaines de personnes est "manifestement le plus grand drame" survenu dans le bras de mer qui sépare la France de l'Angleterre, a déclaré mercredi soir le ministre de l'Intérieur.

Des personnes assis sur la plage regardent un canot de sauvetage de la RNLI (Royal National Lifeboat Institution) s\'approcher d\'une plage de Dungeness sur la côte sud-est de l\'Angleterre le 24 novembre 2021.
Des personnes assis sur la plage regardent un canot de sauvetage de la RNLI (Royal National Lifeboat Institution) s'approcher d'une plage de Dungeness sur la côte sud-est de l'Angleterre le 24 novembre 2021. (BEN STANSALL / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées à proximité du port de Calais dans la soirée de mercredi 24 novembre en hommage aux 27 migrants morts dans le naufrage de leur embarcation dans la Manche, ont constaté des journalistes de l'AFP. Ce direct est terminé merci de l'avoir suivi. Merci d'avoir suivi notre direct. 

Quatre passeurs suspects arrêtés. Les quatre passeurs sont suspectés d'être "directement en lien" avec le naufrage, a affirmé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. "Je veux ici dire que les premiers responsables de cette ignoble situation sont les passeurs", a ajouté le ministre à Calais. Il a également appelé à une "réponse internationale coordonnée très dure" devant ce drame "qui nous touche tous".

Au moins 27 personnes mortes. Le ministre de l'Intérieur a donné le bilan mercredi au soir depuis l'hôpital de Calais. Gérald Darmanin va faire "de nouvelles propositions de moyens" pour lutter contre les réseaux de passeurs, lors d'une réunion de ministres convoquée jeudi matin par le Premier ministre Jean Castex. "Nous devons accélérer le démantèlement de ces réseaux", ajoute-il.

Une réunion d'urgence organisée par Jean Castex. Le Premier ministre a convoqué jeudi matin (à 8h30) une réunion d'urgence interministérielle (où seront présents les ministres de l'Intérieur, de la Justice, des Armées, de la Mer, des Transports, des Affaires étrangères, ainsi que le secrétaire d'État à l'Europe,  selon Matignon) lors de laquelle le ministre de l'Intérieur a promis de faire "de nouvelles propositions de moyens" pour lutter contre les réseaux de passeurs.

Emmanuel Macron appelle à une réunion d'urgence des ministres européens. Le chef de l'Etat a appelé les ministre européens, "concernés par le défi migratoire" à se réunir lors d'une réunion d'urgence, dans un communiqué paru mercredi 24 novembre en début de soirée. Il demande également le "renforcement immédiat des moyens de l'agence Frontex""La France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière", a affirmé le président. 

Une réunion de crise à Londres. De l'autre côté de la Manche, le Premier ministre britannique a tenu une réunion interministérielle de crise en début de soirée. A l'issue de la réunion, Boris Johnson s'est dit "choqué, révolté et profondément attristé". "Nous avons eu des difficultés à persuader certains de nos partenaires, en particulier les Français, d'agir à la hauteur de la situation, mais je comprends les difficultés auxquelles tous les pays sont confrontés", a-t-il déclaré sur Sky News. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MIGRANTS

23h54 : "Les passeurs sont incriminés mais il est évident que toutes les réglementations administratives qui empêchent ces personnes de demander l'asile dans notre pays sont aussi criminelles", a réagi sur franceinfo Yann Manzi, cofondateur d'Utopia 56, une association qui aide les migrants, après le naufrage d'une embarcation au large de Calais, qui a fait 31 morts.

23h54 : Lors d'un entretien téléphonique, le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président français Emmanuel Macronont convenu de "l'urgence" d'accroître leurs efforts communs afin de lutter contre les "traversées "mortelles" de la Manche par des migrants souhaitant rejoindre l'Angleterre depuis la France, a annoncé Downing Street.

23h53 : En tout début de soirée, le président Emmanuel Macron avait évoqué 31 morts dans ce naufrage qui est l'un des plus mortels enregistré dans la Manche.

23h52 : Le bilan du naufrage de migrants au large de Calais est ramené à 27 morts et deux rescapés, selon un bilan consolidé du ministère français de l'Intérieur.

23h11 : Invitée sur le plateau de BFMTV, Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, appelle à "un sursaut européen" après le naufrage d'une embarcation de migrants au large de Calais, qui a fait au moins 31 morts. "C'est un drame auquel on ne s'habituera jamais", a-t-elle déclaré.

21h38 : "Comment voulez vous arrêter des gens qui n'ont rien à perdre ?"


La situation est tendue depuis plusieurs mois sur le littoral entre Calais et Dunkerque, mais selon l'élu, il est impossible de stopper ces tentatives de traversées. "Ces gens ont fait 5 000 kilomètres. Quand vous arrivez à Calais, vous voyez les côtes anglaises ! Ils ont l'impression qu'ils n'ont qu'à nager et prendre un petit bateau pour y aller", a-t-il expliqué sur franceinfo.

21h29 : Le Premier ministre, Jean Castex, tiendra demain à 8h30 une réunion interministérielle sur "les traversées de migrants dans la Manche à la suite du naufrage dramatique" survenu aujourd'hui, qui a fait 31 morts, a annoncé Matignon.

20h22 : Voici l'intégralité de la conférence de presse du ministre de l'Intérieur à Calais, après le naufrage d'une embarcation de migrants dans la Manche, qui a fait au moins 31 morts.

21h34 : Il est plus de 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Quatre passeurs ont été arrêtés aujourd'hui en lien avec le naufrage de migrants au large de Calais, qui a fait au moins 31 morts, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, ce soir. Emmanuel Macron demande à ses homologues européens "le renforcement immédiat des moyens de l'agence Frontex aux frontières extérieures de l'UE et une réunion d’urgence des ministres européens concernés par le défi migratoire". Suivez notre direct.

La France compte 8 765 personnes hospitalisées pour une infection au coronavirus, dont 1 483 en réanimation, selon les dernières données publiées par Santé publique France aujourd'hui. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, donnera une conférence de presse jeudi pour annoncer de nouvelles mesures. Suivez notre direct.

• La Commission européenne a demandé à Londres de régler le contentieux post-Brexit sur les licences de pêche avec la France d'ici le 10 décembre, a annoncé un de ses porte-parole. La France réclame plus de licences de pêche à Londres et à l'île anglo-normande de Jersey dans le cadre de l'accord post-Brexit signé fin 2020.

Karim Benzema a été condamné à un an de prison avec sursis pour son implication dans l'affaire du chantage à la sextape à l'encontre de son ancien coéquipier en équipe de France Mathieu Valbuena. Son avocat a annoncé faire appel de la décision.

20h01 : Gérald Darmanin confirme le bilan de 31 morts et deux rescapés, "actuellement soignés et dont les jours sont malheureusement également en danger". Parmi les personnes décédées, "il y a cinq femmes et une petite fille", précise le ministre de l'Intérieur. "Nous n'avons pas plus d'informations sur l'identité de ces personnes et les recherches vont continuer dans les heures qui viennent et demain, pour voir s'il n'y avait pas d'autres personnes dans cette embarcation de fortune", a-t-il ajouté.

19h56 : "Les premiers responsables de cette ignoble situation sont les passeurs, qui utilisent ces personnes pour traverser la Manche. Plus de 1 500 ont été interpellées depuis le 1er janvier", déclare Gérald Darmanin, annonçant que quatre passeurs ont été arrêtés aujourd'hui en lien avec le naufrage au large de Calais et que deux sont en cours de défèrement devant le tribunal.

19h53 : Arrivé à Calais, le ministre de l'Intérieur donne actuellement une conférence de presse. Gérald Darmanin qualifie de "drame ignoble" le naufrage d'une embarcation dans la Manche.

21h30 : "La France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière, les réseaux de passeurs mettre en péril des vies et défier ce que nous sommes. Nous le devons aux victimes, aux orphelins, aux familles. Nous nous le devons."

Dans ce communiqué, Emmanuel Macron demande à ses homologues européens le renforcement immédiat des moyens de l'agence Frontex aux frontières extérieures de l'UE et une réunion d’urgence des ministres européens concernés par le défi migratoire.

19h43 : "C'est l'Europe dans ce qu'elle porte de plus profond - l'humanisme, le respect de la dignité de chacun, qui est endeuillée ce soir avec le décès au large de Calais de 31 migrants, d’après un premier bilan", déclare Emmanuel Macron dans un communiqué, évoquant un bilan encore alourdi après le naufrage d'une embarcation au large de Calais.

18h18 : "Ce drame illustre le fait que l'Etat a raison de dire qu'il faut empêcher les personnes de stationner à Calais et sur la côte parce que ça facilite le travail morbide des passeurs."

Interrogé sur franceinfo, celui qui a effectué une mission de médiateur à Calais sur cette question des migrants estime que le principal problème est la prise en charge de ces personnes. Il s'est dit "horrifié" après le naufrage d'une embarcation de migrants au large de Calais, qui a fait au moins 27 morts.

18h14 : Le ministre de l'Intérieur se rend à 19h15 à l'hôpital de Calais ce soir, après qu'au moins 27 migrants ont trouvé la mort au large de Calais, après le naufrage de leur embarcation dans la Manche. Gérald Darmanin prendra la parole à 19h45 devant les journalistes.

21h48 : Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, convoque une réunion de crise après la mort d'au moins 27 migrants dans le naufrage d'une embarcation au large de Calais, en direction de la Grande-Bretagne.

21h49 : Il est 18 heures, on fait le point :

• Troisième dose de rappel ouverte à tous, délai de validité des tests réduit... Voici les pistes envisagées par l'exécutif pour faire face à la cinquième vague. Olivier Véran annoncera de nouvelles mesures demain à la mi-journée.


Le naufrage au large de Calais (Pas-de-Calais) d'une embarcation qui transportait des migrants tentant de gagner la Grande-Bretagne a fait au moins 27 morts, selon un nouveau bilan. Jean Castex dénonce une "tragédie" et Gérald Darmanin est attendu sur place.

#ALLEMAGNE Les sociaux-démocrates allemands, les Verts et les libéraux ont conclu un accord gouvernemental pour former une coalition qui va accéder au pouvoir après le départ d'Angela Merkel. Les libéraux héritent notamment du ministère des Finances et les Verts d'un ministère géant regroupant Economie et Climat.

• Karim Benzema a été condamné à un an de prison avec sursis pour son implication dans l'affaire du chantage à la sextape à l'encontre du footballeur Mathieu Valbuena. Son avocat a annoncé faire appel de la décision.

17h56 : Le naufrage au large de Calais (Pas-de-Calais) d'une embarcation qui transportait des migrants tentant de gagner la Grande-Bretagne a fait au moins 27 morts, selon un nouveau bilan provisoire communiqué par la police.

17h23 : Le Premier ministre, Jean Castex, déplore sur Twitter une "tragédie", après la mort d'au moins 20 personnes qui tentaient de traverser la Manche pour gagner l'Angleterre. "Mes pensées vont aux nombreux disparus et blessés, victimes de passeurs criminels qui exploitent leur détresse et leur misère", a-t-il ajouté.

17h22 : Le naufrage au large de Calais (Pas-de-Calais) d'une embarcation qui transportait des migrants tentant de gagner la Grande-Bretagne a fait "plus de 20 morts", selon un nouveau bilan provisoire communiqué par la police.

21h51 : Au moins cinq migrants sont morts dans le naufrage de leur embarcation dans la Manche, au large de Calais, alors qu'ils tentaient de gagner le Royaume-Uni, a-t-on appris auprès du ministère de l'Intérieur. Des recherches sont en cours pour tenter de retrouver des survivants, selon la préfecture maritime de la Manche.