Plusieurs milliers de manifestants en France pour la régularisation des sans-papiers

Des manifestations étaient organisées à Paris, Dunkerque, Bordeaux ou Montpellier par des dizaines d'organisations, associations et syndicats, dont la Fédération des associations de solidarité avec tous les immigrés (Fasti) et le syndicat Sud.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants défilent pour les droits des sans-papiers, le 18 décembre 2021 à Paris. (DELPHINE LEFEBVRE / HANS LUCAS / AFP)

"Liberté, égalité, papiers", "notre pays s'appelle solidarité". A Dunkerque, Paris, Bordeaux ou Montpellier, des manifestants ont réclamé samedi 18 décembre à travers la France la régularisation des immigrés sans papiers, en s'inquiétant de "la montée des idées d'extrême droite".

A Paris, les autorités ont dénombré 2 300 manifestants, selon une source policière à l'AFP. "Je suis là pour soutenir les sans-papiers qui travaillent tous dans des conditions insupportables", a dit à l'AFP Véronique Hollebecque, habitante de la région parisienne de 61 ans, se disant "en soutien total avec eux". "On nous fait croire qu'on est envahi alors qu'ils sont là pour travailler, contribuent à l'activité économique. Pas de raison qu'ils soient maltraités et ne bénéficient pas des droits", a-t-elle ajouté, à quelques mois de l'élection présidentielle.

Une voix "alternative à l'extrême droite"

Dans le cortège, Cissé Lassana a expliqué travailler dans un hôtel, la nuit, près de la tour Eiffel : "Je travaille ici depuis sept ans, c'est beaucoup, je voudrais avoir des papiers parce que j'y ai droit", a témoigné ce ressortissant malien, membre de l'association Droits devant!!. Des dizaines d'organisations, associations et syndicats – dont la Fédération des associations de solidarité avec tous les immigrés (Fasti) et le syndicat SUD – avaient appelé à manifester dans le cadre d'une campagne "antiraciste et solidaire" qui entend porter une voix "alternative à l'extrême droite".

Les appels à manifester concernaient des dizaines de villes à travers le pays. A Bordeaux, environ 200 personnes se sont rassemblées face au Grand théâtre, sous le slogan "Migrations : les idées fausses tuent !". A Montpellier, une centaine de personnes ont manifesté dans le calme. "Liberté, Egalité, Papiers", clamait la banderole principale. Les manifestants étaient 150 à Dunkerque selon les associations organisatrices, 120 à Aix-en-Provence selon la préfecture, environ 110 à Avignon, ainsi que quelques dizaines à Lille.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.