Crise migratoire en Biélorussie : plus de 800 Irakiens vont être rapatriés vers leurs pays

Trois opérations similaires ont permis le retour de plusieurs centaines d'entre eux, principalement des Kurdes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des Irakiens qui étaient coincés à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne attendent de prendre un vol à Minsk, le 25 novembre 2021. (STRINGER / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'Irak a annoncé deux nouveaux vols, vendredi 26 et samedi 27 novembre, pour rapatrier plus de 800 migrants irakiens coincés à la frontière entre la Biélorussie et la Pologne, après trois opérations similaires ayant permis le retour de plusieurs centaines d'entre eux, principalement des Kurdes.

Un quatrième vol aura ainsi lieu vendredi soir et transportera 431 personnes tandis qu'un cinquième avion transportera samedi 430 personnes, selon un communiqué le porte-parole irakien des Affaires étrangères. Plus d'un millier de migrants ont déjà été rapatriés depuis le début de ces opérations le 18 novembre.

Depuis le début de la crise cet été, des milliers de personnes se sont massées à la frontière de la Biélorussie et de la Pologne, dépensant toutes leurs économies et s'endettant pour tenter de fuir la misère dans leur pays et rallier l'Europe occidentale. Des milliers d'entre eux, dont des Kurdes irakiens, sont toujours bloqués. L'Occident accuse la Biélorussie de créer artificiellement la crise en délivrant des visas pour se venger des sanctions occidentales. Minsk a démenti cette accusation, reprochant à l'Union européenne de ne pas accueillir les migrants.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise des migrants à la frontière Pologne-Biélorussie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.