Chypre et l'Union européenne signent un accord sur l'accueil des migrants

L'île méditerranéenne a connu une hausse de près de 50% du nombre de demandes d'asile entre janvier 2021 et 2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des demandeurs d'asile dans le camp de Pournara, à Chypre, le 1er février 2021. (CHRISTINA ASSI / AFP)

Chypre a signé un accord avec l'Union européenne pour organiser l'accueil et la prise en charge des migrants qui arrivent sur l'île, lundi 21 février. Cet accord permettra à l'île méditerranéenne d'améliorer ses capacités d'accueil, mais aussi de faciliter les expulsions des réfugiés dont les demandes d'asile ont été rejetées.

Le texte vient en réponse à une forte hausse des demandes d'asile sur l'île : en janvier 2022, Chypre a reçu 48% de demandes en plus par rapport à l'année précédente selon Frontex, l'agence européenne chargée de sécuriser les frontières extérieures de l'UE. Elle a aussi enregistré le plus haut taux de demandes de l'UE, selon la Commission européenne, avec 792 demandes pour 100 000 habitants. L'île accuse notamment la Turquie d'"instrumentaliser" la crise migratoire à ses dépens.

Favoriser une "intégration efficace"

Le ministre chypriote de l'Intérieur, Nicos Nouris, a salué "un tournant pour la République de Chypre (...) afin de gérer un problème qui accable notre pays." La commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, a affirmé pour sa part que l'accord aiderait Chypre à réduire le temps de traitement des procédures, et favorisera "l'intégration efficace [des migrants]".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.