Cédric Herrou arrêté pour avoir dénoncé la situation des migrants

Arrêté alors qu’il voulait témoigner de la situation des migrants dans une vidéo, Cedric Herrou raconte.

Le 26 juillet dernier, Cédric Herrou, « le défenseur de migrants », est interpellé alors qu’il filmait des migrants. Cette vidéo était destinée au collectif Royal Solidaire afin d’informer sur la situation vécue par les migrants.

« Il y a une espèce de racisme d’état »

Déjà condamné en février 2016 pour « délit de solidarité », Cédric Herrou ne comprend pas comment ces personnes peuvent être ainsi inconsidérées.

« Ce sont des gens qui ont des droits, la police bafoue leurs droits. Mon rôle, notre rôle, le rôle de l’association c’est de mettre en lumière les irrégularités de l’état français face aux demandeurs d’asile. »

En 2016, dans les Alpes-Maritimes, 35 000 migrants ont été interpellés. La plupart ont été réexpédié en Italie. Cette politique a été jugée « illégale » par le tribunal administratif de Nice.

« Ce sont des gens qui risquent leur vie, qui fuient la guerre, qui fuient la dictature, qui viennent là non pas parce qu’ils ont envie mais parce qu’ils sont chassés d’un pays. Je pense que la France est le pays des droits de l’homme et je pense qu’il faut préserver tout ça », insiste-t-il.

Cédric Herrou arrêté pour avoir dénoncé la situation des migrants.
Cédric Herrou arrêté pour avoir dénoncé la situation des migrants. (Brut)