Autriche : les raisons de la tentation du populisme

L'extrême droite est aux portes du pouvoir en Autriche. Au second tour de la présidentielle demain, dimanche 4 décembre, deux hommes s'affrontent : l'écologiste Alexander Van der Bellen et le populiste Norbert Hofer.

Cette vidéo n'est plus disponible

Au second tour de la présidentielle demain, dimanche 4 décembre, deux hommes s'affrontent : l'écologiste Alexander Van der Bellen et le populiste Norbert Hofer. Un scrutin sous haute tension et très serré. "D'ailleurs les derniers sondages ne permettent pas d'y voir plus clair, c'est du 50-50 entre les deux candidats", explique Amaury Guibert en direct de Vienne (Autriche).

La crise des réfugiés a beaucoup aidé

Il a placardé ses affiches de campagne partout dans Vienne, mais Norbert Hofer en a-t-il vraiment besoin ? Le candidat du FPÖ, le parti d'extrême droite, est aux portes de la présidence et la crise des réfugiés l'a beaucoup aidé. Dans un quartier de la capitale, un centre d'hébergement pour une centaine de demandeurs d'asile. Pour le voisinage, ces réfugiés ne sont pas les bienvenus. Dans le quartier, Norbert Hofer est arrivé largement en tête au premier tour avec 37% des voix. Il y a la peur des réfugiés, mais aussi du déclassement économique qui nourrit le vote pour Norbert Hofer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Norbert Hofer, candidat d\'extrême droite à l\'élection présidentielle autrichienne, lors d\'un meeting à Vienne, le 20 mai 2016.
Norbert Hofer, candidat d'extrême droite à l'élection présidentielle autrichienne, lors d'un meeting à Vienne, le 20 mai 2016. (JOE KLAMAR / AFP)