Asile politique : le travail des enquêteurs de l'Ofpra

123 000 personnes ont demandé l'asile en France en 2018, du jamais vu depuis les années 1950. Pour bénéficier de cette protection, il faut remplir certains critères.

France 3

Depuis son départ d'Afghanistan, neuf mois se sont écoulés. À 25 ans, Arman vient expliquer pourquoi il demande l'asile politique en France. France 3 a pu se rendre dans les bureaux de l'Ofpra, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides. Le jeune homme va s'entretenir pendant près de deux heures avec des enquêteurs. L'officier de protection va alors commencer tout un travail de vérifications des propos du demandeur d'asile.

Un parcours de vie à vérifier

Sur des cartes détaillées, la jeune femme repère les lieux évoqués et cherche des dates d'attentats ou le nom d'un chef taliban cité. "On ne peut pas avoir toute la vérité sur un parcours de vie d'un coup, il va falloir aller chercher, confronter ce qu'on a comme déclarations avec les sources qu'on peut avoir", explique-t-elle. Entre le moment de l'entretien et la décision finale de l'administration, un à deux mois vont s'écouler. 3 demandes d'asile sur 4 sont rejetées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lors d\'une manifestation contre la loi asile et immigration, en février 2018 à Paris.
Lors d'une manifestation contre la loi asile et immigration, en février 2018 à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)