Asile et immigration : qui est Sonia Krimi, la dissidente LREM qui refuse d'être cataloguée "frondeuse" ?

Le texte de loi asile et immigration est critiqué jusque dans les rangs de la majorité. Une dizaine de députés de La République en marche envisagent de ne pas voter ce projet de loi. Parmi eux, Sonia Krimi, 35 ans, députée de la Manche. Elle refuse l'appellation de "frondeuse". Portrait.

FRANCE 3

Cette question au ministre de l'Intérieur l'a fait sortir de l'anonymat. Connue jusqu'alors dans sa circonscription de la Manche pour avoir battu le candidat investi par La République en marche, Sonia Krimi est farouchement indépendante. Cela lui vaut le soutien local de caciques de gauche ou de notables de droite, comme un ancien sénateur rencontré par France 3. Et en toute indépendance encore, elle votera contre ou s'abstiendra sur la loi asile et immigration si elle n'est pas amendée.

Une liberté de ton et d'action qu'elle cultive

Sonia Krimi est née à Tunis (Tunisie) en 1982. Elle est l'aînée de cinq filles, élevée par un père ouvrier chez Peugeot et une mère au foyer. À l'âge de 21 ans, elle arrive en France et décroche deux masters, puis un doctorat. En 2012, elle obtient la nationalité française après avoir essuyé deux refus, alors même qu'elle était professeure à l'université. D'où sa crainte que l'accélération des procédures n'amène à bâcler l'examen des dossiers des demandeurs d'asile.

Et si les gens ne viennent pas à elle dans sa permanence de Cherbourg (Manche), c'est elle qui se déplace dans les petites communes et les villages. Elle a adhéré à En marche ! pour renouveler les pratiques politiques, et veut le faire savoir partout. La méthode Krimi : aller voir directement les ministres concernés et rendre compte le plus rapidement possible. Avec sa liberté de ton et d'action, Sonia Krimi reste fidèle à En marche !, mais la réciproque restera-t-elle valable ?

Le JT
Les autres sujets du JT
La députée LREM de la Manche Sonia Krimi, le 6 décembre 2017 à l\'Assemblée nationale.
La députée LREM de la Manche Sonia Krimi, le 6 décembre 2017 à l'Assemblée nationale. (MAXPPP)