Aide aux migrants : une amende de 3 000 euros avec sursis pour Cédric Herrou

L'agriculteur de la vallée de la Roya a finalement été relaxé de la majorité des charges retenues contre lui.

France 2

À la sortie du tribunal, Cédric Herrou a le sourire. Il est relaxé de la plupart des charges retenues contre lui. Cédric Herrou, agriculteur dans la vallée de la Roya à la frontière de l'Italie, a transformé son exploitation en lieu d'accueil pour les migrants sur les routes de l'Europe du nord. Il était poursuivi pour avoir transporté et prêté assistance à des sans-papier. Le tribunal n'a pas retenu ce délit.

Une condamnation à la marge

La mise en sécurité et le respect de la dignité des personnes ont pris le dessus. Seule condamnation pour Cédric Herrou, une simple amende : 3 000 euros avec sursis. Une condamnation à la marge par rapport à la relaxe prononcée sur la légalité de l'aide, mais une condamnation quand même qui contrarie les 300 personnes venues le soutenir. Confortés par cette décision judiciaire, Cédric Herrou et les associations d'aide aux migrants veulent maintenant interpeller les politiques pour que la prise en charge des migrants en difficulté relève des pouvoirs publics autant que de l'initiative individuelle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cédric Herrou est jugé mercredi 4 janvier \"aide à l\'entrée, à la circulation et au séjour d\'étrangers en situation irrégulière\".
Cédric Herrou est jugé mercredi 4 janvier "aide à l'entrée, à la circulation et au séjour d'étrangers en situation irrégulière". (CYRIL DODERGNY / MAXPPP)