Cet article date de plus de trois ans.

Fusillade mortelle en Belgique : la piste terroriste privilégiée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Fusillade mortelle à Liège : la piste terroriste privilégiée
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Une fusillade s’est déroulée mardi 29 mai à Liège (Belgique), faisant au moins quatre morts. Le journaliste de France 3 Pascal Verdeau, en direct de Bruxelles, explique que la piste terroriste est privilégiée.

Un drame s’est déroulé en Belgique. Il était 10h30 mardi 29 mai quand des coups de feu ont retenti au centre de Liège (Belgique). Un homme serait parvenu à s’emparer de l’arme d’un policier lors d’un contrôle de routine. Il a tué trois individus, dont deux policiers, avant d’être abattu par une unité spéciale de la police de Liège.

Radicalisé en prison ?

Le journaliste de la rédaction européenne Pascal Verdeau, en direct depuis Bruxelles, explique que "la piste terroriste est privilégiée. De source policière, l'homme, avant d'être abattu, aurait crié Allah Akbar. Selon ses informations, "il pourrait s'agir d'un Belge, ancien délinquant de droit commun, qui a fait de la prison et qui venait tout juste d'être libéré. En prison, il aurait côtoyé des détenus plus radicalisés. L'homme a été abattu par une unité spéciale de la police belge, le peloton anti-banditisme".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Menace terroriste en Belgique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.