VIDEO. Ukraine : Slaviansk s'attend à une nuit agitée

Le décès d'un élu de Gorlokva, qui aurait été torturé par les pro-Russes, pourrait être à l'origine de l'offensive ukrainienne, le 24 avril, pour reprendre Slaviansk aux séparatistes. Qui s'attendaient à une attaque dans la nuit.

La ville de Gorlokva (ou Horlivka), près de Donestk, dans l'est ukrainien, enterrait le jeudi 24 avril un élu local de 42 ans, qui aurait été torturé par les séparatistes pro-russes. Ses proches et sa famille sont désemparés : "Les gens ont peur, ils n'osent plus rien dire." "On se sent humiliés, ici, en Ukraine. Les Russes arrivent et les gens les accueillent à bras ouverts."

Ce décès pourrait être à l'origine de l'offensive de l'armée ukrainienne le 24 avril, qui a déployé troupes au sol et blindés pour tenter de récupérer la ville Slaviansk, entièrement contrôlée par les milices pro-russes. Les combats auraient fait cinq morts dans leurs rangs. Le président russe, Vladimir Poutine, a condamné cette offensive en ces termes : "Si le régime actuel à Kiev a vraiment commencé à utiliser l'armée contre la population dans le pays, c'est un crime très grave contre son propre peuple."

Le maire pro-russe autoproclamé de la ville s'attendait à une nuit agitée - "à ce que les bâtiments administratifs et notre ville entière soient pris d'assaut".

Un homme armé devant un bâtiment saisi par des séparatistes pro-russes, dans la ville de Sloviansk, dans l\'est de l\'Ukraine, le 24 avril 2014. 
Un homme armé devant un bâtiment saisi par des séparatistes pro-russes, dans la ville de Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine, le 24 avril 2014.  (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)