Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Guerre en Ukraine : "Nous allons continuer à augmenter les sanctions" à l'encontre de la Russie, déclare Thierry Breton

Publié
Article rédigé par France Info
Radio France

Plus de 10 millions d'Ukrainiens se retrouvent sans électricité, après de nouvelles frappes russes. Thierry Breton juge le comportement de Vladimir Poutine "inadmissible, scandaleux, inhumain".

"Nous allons continuer à augmenter les sanctions" vis-à-vis de la Russie, prévient vendredi 18 novembre sur franceinfo Thierry Breton, alors que plus de 10 millions d'Ukrainiens se retrouvent sans électricité, après de nouvelles frappes russes. Thierry Breton accuse Vladimir Poutine d'avoir un comportement "inadmissible, scandaleux, inhumain".

>> Guerre en Ukraine : suivez l'évolution de la situation en direct

"Le chef du Kremlin est déterminé à aller de l'avant", craint le commissaire européen. Thierry Breton déplore que "des centaines de missiles de drones bombardent tous les jours les infrastructures stratégiques, et notamment électriques" ukrainiennes. Face à ces attaques, "le peuple ukrainien et l'armée ukrainienne se défendent avec un courage immense", salue-t-il.

>> Frappes russes sur des cibles civiles en Ukraine : "Notre priorité, c'est qu'il n'y ait pas d'impunité sur ces crimes", déclare le Quai d'Orsay

Thierry Breton réagit par ailleurs au missile de fabrication russe tombé mardi sur le sol polonais, estimant que "nous vivons-là, les conséquences de cette guerre en Ukraine". "On verra l’attribution si c'est un missile russe qui a perdu sa stratégique" ou s'il s'agit d'un anti-missile ukrainien, "mais l’origine est quand même dans cette guerre" lancée par Vladimir Poutine. Thierry Breton rappelle que "des missions d'enquête" sont en cours pour déterminer les circonstances de ce tir de missile. "La Pologne est membre de l'Otan, donc il faut regarder très attentivement ce qui se passe parce que nous sommes concernés", ajoute-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.