Union européenne : des interrogations autour d’un potentiel élargissement

Publié Mis à jour
Union européenne : des interrogations autour d’un potentiel élargissement
Article rédigé par
J.Gasparutto, F.Caer, O.Kymion, N.Beddiaf, O.Wislet - France 2
France Télévisions

Vendredi 17 juin, la Commission européenne a rendu un avis positif pour l’intégration de l’Ukraine à l’Union européenne. L’occasion de voir quels sont les enjeux d’un élargissement de l’Union.

C’était une décision très attendue. La Commission européenne s’est déclarée en faveur de l’intégration de l’Ukraine à l'Union européenne (UE), vendredi 17 juin. Aujourd’hui, il y a 27 membres dans l’UE, contre six États fondateurs au début. Cinq pays se sont officiellement portés candidats pour l’intégrer : le Monténégro, l’Albanie, la Macédoine du Nord, la Serbie et la Turquie. Cependant, les conditions ne sont pas encore requises pour que ces pays soient dans l'UE.

Une porte ouverte pour l’Ukraine ?

L’Ukraine a, elle aussi, fait la demande pour rejoindre l'UE. Comme les autres pays, elle devra prouver qu’elle peut y entrer, et la lutte contre la corruption au sein du pays est l’un des enjeux majeurs. En attente depuis de longues années pour intégrer l’UE, certains pays n’ont d’autre choix que de s’allier économiquement avec d’autres puissances comme la Russie ou la Chine. En attendant de pouvoir faire rentrer ces pays, la France a émis le vœu de créer la communauté politique européenne qui permettrait d’intégrer les pays en attente, ou d’autres comme la Suisse ou la Norvège.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.