Ukraine : une attaque russe est possible "à tout moment", estiment les Etats-Unis

Le secrétaire d'Etat, Antony Blinken, rencontre son homologue russe, Sergueï Lavrov, vendredi à Genève, en Suisse. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Sur cette photo fournie par le service de communication de l'armée ukrainienne, deux soldat regardent la construction d'une tranchée à la frontière russo-ukrainienne, le 21 décembre 2021. (UKRAINIAN BOARD GUARD PRESS OFFICE / AP)

Les tensions continuent de grimper entre Moscou et Washington. La Russie peut attaquer l'Ukraine "à tout moment", a avancé la porte-parole de la Maison Blanche,  Jen Psaki, mardi 18 janvier, en parlant d'une "situation extrêmement dangereuse"

>> Mouvements de troupes en Ukraine : "Tous les préparatifs pour la guerre sont là", estime une historienne spécialiste de la Russie

Une responsable du département d'Etat a en outre alerté sur des mouvements de troupes russes en Biélorussie, voisin de l'Ukraine. "Le fait que nous observions ces mouvements (...) donne clairement aux Russes une nouvelle approche, s'ils décidaient d'entreprendre des actions militaires plus poussées contre l'Ukraine", a-t-elle jugé. Le pays s'inquiète en outre d'un projet de réforme constitutionnelle en Biélorussie qui y permettrait un déploiement d'armes nucléaires russes.

"Aucune option n'est exclue" en cas d'attaque russe

"Aucune option n'est exclue" côté américain pour répondre à une éventuelle attaque de ce type, a averti Jen Psaki. Une exclusion de la Russie de "Swift", un système d'échanges bancaires internationaux, qui paralyserait les transactions de ce pays, pourrait ainsi être envisagée.

Ce ton toujours plus alarmiste de la part des Etats-Unis coïncide avec une nouvelle tentative de dialogue avec la Russie. La diplomatie américaine a en effet confirmé que le secrétaire d'Etat, Antony Blinken, rencontrerait son homologue russe, Sergueï Lavrov, vendredi à Genève (Suisse). Avant cela, il est attendu mercredi à Kiev dans un contexte explosif, la Russie ayant déployé des dizaines de milliers de militaires à la frontière ukrainienne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.