Cet article date de plus de six ans.

Ukraine : le conflit provoque l'annulation d'un match entre le Dynamo Kiev et le Spartak Moscou

Le Dynamo Kiev, le plus célèbre des clubs de football ukrainien, a annulé son déplacement en Russie, prévu en juillet. Il devait affronter le Spartak Moscou.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La dernière rencontre entre le Dynamo Kiev (en blanc), et le Spartak Moscou (en rouge) remonte au 7 juillet 2013, lors d'un tournoi estival organisé à Kiev (Ukraine). (ALEXANDER NESTEROV / RIA NOVOSTI / AFP)

Après la diplomatie et l'économie, les tensions entre l'Ukraine et la Russie ont maintenant des conséquences sur le plan sportif. Le Dynamo Kiev a renoncé à disputer un match amical contre le Spartak Moscou pour l'inauguration du nouveau stade du club de la capitale russe, prévu en juillet. 

"En dépit des accords entre les clubs et en raison de l'état des relations politiques entre les deux pays, le FC Dynamo Kiev considère que ce déplacement à Moscou est inapproprié", indique un bref texte, publié vendredi 4 avril sur le site internet du club. 

Les relations entre l'Ukraine et la Russie, ex-républiques soviétiques, sont en pleine crise depuis le renversement, fin février, d'un régime pro-russe à Kiev par des manifestants pro-européens. Un renversement qui a entraîné la sécession de la Crimée, ex-région ukrainienne, désormais rattachée à la Russie.

Le cas épineux des clubs de Crimée 

Le plus célèbre club de football d'Ukraine, actuellement deuxième du championnat, devait participer à ce match amical pour l'ouverture de la nouvelle enceinte de 44 000 places du club moscovite, un des équipements devant servir au Mondial 2018, organisé en Russie.

Le président de la Fédération d'Ukraine de football, Anatoly Konkov, a de son côté estimé, vendredi, que les deux clubs de Crimée engagés dans le championnat ukrainien, le Tavria Simferopol et Sebastopol, ne pouvaient décider seuls de quitter ce championnat pour jouer en Russie : "J'ai parlé avec [le président de la Fifa, Joseph] Blatter et il a dit clairement qu'ils doivent jouer dans le championnat d'Ukraine. S'ils quittent le championnat de leur propre initiative, alors ils ne joueront nulle part. Ce sont des clubs ukrainiens."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.