Cet article date de plus de six ans.

Ukraine : Joe Biden met en garde la Russie contre "l'isolement"

En visite à Kiev, le vice-président américain a demandé à Moscou d'arrêter de soutenir les séparatistes dans l'est du pays.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le vice-président américain, Joe Biden, et le Premier ministre ukrainien, Arseni Iatseniouk, le 22 avril 2014, à Kiev (Ukraine). (SERGEI SUPINSKY / AFP)

"Il est temps de cesser de parler et de commencer à agir." Depuis Kiev (Ukraine), où il est en visite officielle, le vice-président américain, Joe Biden, a mis en garde, mardi 22 avril, la Russie contre "l'isolement" qui la menace si elle continue de soutenir les insurgés séparatistes dans l'est du pays.

Les espoirs d'apaisement nés de la signature, jeudi à Genève, d'un compromis international sont retombés face à l'emprise croissante des pro-Russes en Ukraine. Ces derniers comptent organiser un référendum dès le 11 mai pour couper les ponts avec Kiev.

De nouvelles sanctions à l'étude

Devant l'impasse, les Américains, qui accusent Moscou d'encourager ces troubles, ont décidé de revenir aux menaces de sanctions. "Nous devons voir des mesures prises sans délai, le temps est compté", a martelé Joe Biden, aux côtés du Premier ministre, Arseni Iatseniouk.

Il a exigé que Moscou "retire ses troupes" massées à la frontière et "cesse de soutenir des hommes qui se cachent derrière des masques", en référence aux insurgés pro-russes souvent cagoulés. Le vice-président a prévenu la Russie : si elle continue "ses provocations", elle risque de subir de nouveaux coûts et "plus d'isolement".

Les Etats-Unis ont déjà appliqué des sanctions contre de hauts responsables russes, dans l'entourage du président Vladimir Poutine. Ils menacent désormais de s'en prendre à des secteurs entiers de son économie, déjà au bord de la récession, fragilisée par de massives fuites de capitaux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.