Cet article date de plus de six ans.

Ukraine : les séparatistes demandent à Poutine d'intervenir, après la fusillade à Sloviansk

La Russie réclame "la stricte application" de l'accord signé avec l'Ukraine à Genève jeudi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un homme des forces pro-russes à Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine, le 16 avril 2014. (RIA NOVOSTI / AFP)

Au moins quatre personnes ont été tuées dans un échange de tirs à Sloviansk, une ville de l'est de l'Ukraine contrôlée par les forces séparatistes pro-russes, dimanche 20 avril. Les affrontements, qui ont coûté la vie à trois militants pro-russes et un attaquant, se sont produits près d'un barrage érigé par des insurgés dans le village de Bilbasivka, à 18 kilomètres à l'ouest de Sloviansk, selon un responsable local. Dans la soirée, le maire autoproclamé de Sloviansk a demandé à Vladimir Poutine d'envoyer des troupes ou de livrer des armes pour protéger la population locale.

"Nous vous demandons d'étudier au plus vite la possibilité d'envoyer des forces de maintien de la paix pour défendre la population contre les fascistes", a-t-il déclaré. Si cette option n'est pas envisageable, "livrez-nous des armes", a-t-il renchéri, après avoir décrété un couvre-feu dans la ville totalement contrôlée par les insurgés depuis plus d'une semaine.

La Russie réclame l'application de l'accord de Genève

Le ministère russe des Affaires étrangères s'est dit "outré" par l'attaque meurtrière survenue le jour de Pâques, jugeant qu'"elle témoigne de l'absence de volonté de la part des autorités de Kiev de maîtriser et de désarmer les nationalistes et les extrémistes".

Dans un communiqué, il ajoute que "la Russie insiste sur la stricte application par l'Ukraine des engagements qu'elle a pris pour apaiser la situation dans le sud-est de l'Ukraine". De son côté, le ministre de l'Intérieur ukrainien a annocé sa volonté de se rendre dans l'est du pays inspecter les troupes. Négociée et signée jeudi soir par l'Ukraine, la Russie, les Etats-Unis et l'Union européenne, la déclaration de Genève appelle notamment au désarmement de "tous les groupes armés illégaux"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.