Russie : le luxe français baisse le rideau le temps de la guerre en Ukraine

Publié
Russie : le luxe français baisse le rideau le temps de la guerre en Ukraine
FRANCE 3
Article rédigé par
M. Perrier, N. Tahar, C. Gindre - France 3
France Télévisions

De grandes entreprises françaises restent en Russie, en revanche, un à un, les groupes de luxe décident de baisser le rideau le temps de la guerre en Ukraine. Avec discrétion toutefois à travers de simples communiqués, diffusés sur les réseaux sociaux, car une telle décision ne sera sans doute pas sans conséquence.

Des boutiques de luxe au cœur de Moscou, des géants Français comme Vuitton ou Hermès, plébiscités par les clients russes fortunés, c’est terminé pour le moment. Cent-vingt-quatre boutiques baissent le rideau pour LVMH, Chanel 17 boutiques, Hermès 3, Kering 2. Pressés par le gouvernement d’afficher leur solidarité, les groupes français se sont résignés à fermer temporairement leurs magasins.

La clientèle russe dépense beaucoup à l’étranger

La Russie reste un petit marché pour ces géants du luxe. LVMH a un chiffre d’affaires mondial de 64 milliards d’euros, dont moins de 2 % en Russie. Mais la clientèle russe dépense beaucoup à l’étranger, notamment sur la Côte d’Azur ou dans les stations de ski françaises. Les géants du luxe communiquent sur les dons faits à des associations pour l’Ukraine et les réfugiés. La marque Balenciaga affiche même un drapeau ukrainien sur Twitter.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.