Paris : deux militants d'ultra droite, interpellés samedi soir avec des armes à leur retour d'Ukraine, condamnés à six mois de prison ferme

Les deux militants condamnés sont revenus d'Ukraine où selon eux ils ont participé à la guerre, ramenant avec eux des armes et des équipements de guerre. Ils ont comparu sous le régime de la reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC).
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Flixbus en partance pour Kiev, avec étape à Maastricht (Photo d'illustration) (Marcel van Hoorn/EPA/MaxPPP)

Deux militants connus des services de renseignement pour leur appartenance à la mouvance d'ultra droite, ont été condamnés à 15 mois de prison dont six mois ferme, après avoir été interpellés ce samedi soir lourdement armés à leur retour d'Ukraine, a appris ce lundi franceinfo de sources concordantes.

Ces deux militants, nés en 1995 et 1997, selon une source proche du dossier, ont été interpellés ce samedi soir à la gare de Paris-Bercy (13e arrondissement), à la descente d'un Flixbus en provenance de Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine. Selon le parquet de Paris, ces deux hommes étaient "en possession d'optiques et de chargeurs de munitions classés en arme de guerre" et ont déclaré "avoir combattu en Ukraine".

>>> Guerre en Ukraine : un militant français d'extrême droite parmi les étrangers qui observent les référendums d'annexion

Aucun de ces deux hommes n'avait déjà comparu devant un tribunal correctionnel, précise le parquet. Ils ont été déférés en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité pour "transport de détention d'armes" et ont été condamnées à 15 mois d'emprisonnement dont 9 avec sursis, et interdiction de détenir une arme soumise à autorisation pendant 5 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.