Moscou dément la présence de troupes russes en Ukraine

Kiev a accusé, mardi, les forces régulières russes d'avoir attaqué l'armée ukrainienne. 

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, lors d\'une conférence de presse, à Moscou (Russie), le 21 janvier 2015.
Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, lors d'une conférence de presse, à Moscou (Russie), le 21 janvier 2015. (MAKSIM BLINOV / RIA NOVOSTI / AFP)

La Russie dément, mercredi 21 janvier, avoir envoyé des troupes et des armes dans l'est de l'Ukraine, alors que Kiev accuse l'armée russe d'attaques directes dans cette région. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a indiqué que Moscou n'avait à sa disposition aucune preuve étayant ces accusations. "Je le dis à chaque fois, si vous portez des accusations avec autant d'aplomb, présentez des faits. Mais personne ne peut présenter des faits, ou ne veut le faire", a-t-il ironisé lors d'une conférence de presse.

Les pro-russes occupent un territoire plus vaste que prévu

Le chef de la diplomatie russe a cependant admis que les séparatistes pro-russes occupent un territoire plus vaste que celui qui leur a été imparti dans le cadre du cessez-le-feu conclu en septembre à Minsk. Il a affirmé avoir reçu des garanties de la part des séparatistes, qui ont promis de reculer jusqu'aux limites définies en septembre.

Enfin, Sergueï Lavrov s'est montré confiant quant aux discussions prévues dans la journée à Berlin (Allemagne) entre les ministres des Affaires étrangères russe, ukrainien, français et allemand qui doivent permettre d'avancer en direction de l'organisation d'un sommet des dirigeants de ces pays.