Cet article date de plus de sept ans.

L'accord commercial entre l'Ukraine et l'Union européenne en trois questions

L'Ukraine a signé le volet commercial de l'accord d'association avec l'Union européenne, vendredi 27 juin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, le président ukrainien, Petro Porochenko, et le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, à Bruxelles, le 27 juin 2014. (THIERRY CHARLIER / AFP)

L'Ukraine fait un pas de plus vers l'Union européenne. Le président ukrainien, Petro Porochenko, a signé le volet commercial de l'accord d'association avec l'UE, vendredi 27 juin, après la signature du volet politique le 21 mars. Cet accord a été à l'origine des tensions entre l'Ukraine et la Russie. Francetv info en détaille les enjeux. 

1Qu'est-ce que cela apporte à l'Ukraine ?

L'Ukraine va avoir un accès privilégié au marché intérieur de l'Union européenne, "le plus grand marché unique au monde" avec 500 millions de consommateurs. Les exportations ukrainiennes pourraient ainsi croître d'un milliard d'euros par an, notamment dans le textile, l'alimentaire ou l'acier, ce qui doperait sa croissance de 1%, selon une étude de l'UE.

L'Union européenne a promis un vaste programme d'aide de 11 milliards d'euros à l'Ukraine. En échange, Kiev s'engage à respecter l'Etat de droit et à lutter contre la corruption. 

2D'autres pays sont-ils concernés ?

Cet accord d'association a été signé également avec la Géorgie et la Moldavie, deux ex-républiques soviétiques qui veulent se rapprocher de l'Europe occidentale. Ces trois pays restent libres de commercer avec la Russie. 

Cependant, en signant l'accord, ils ne peuvent plus joindre le projet d'Union économique eurasiatique que tente de mettre en place Moscou avec ses voisins. "Il y a incompatibilité entre les deux", a affirmé un responsable de l'UE. Notamment parce que les deux seuls pays ayant jusqu'à présent rejoint cette Union eurasiatique, la Biélorussie et le Kazakhstan, ne sont pas membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

3Comment réagit Moscou ?

La signature de l'accord d'association et de libre-échange entre l'Ukraine et l'Union européenne aura de "graves conséquences" pour Kiev, a averti le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Grigori Karasine, cité par l'agence Interfax.

 Le porte-parole du président Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a déclaré de son côté que la Russie prendrait des mesures pour protéger son économie si la signature des accords entre l'UE et l'Ukraine, la Géorgie et la Moldavie avait un impact négatif sur son activité.

La Russie craint un afflux sur son territoire de marchandises européennes très compétitives, explique RFI"La Russie est de facto dans une zone de libre échange avec l’Ukraine. Et si une zone de libre échange est mise en place entre l’Ukraine et l’Union européenne, l’inquiétude pour les Russes est qu’il y ait un afflux de ré-exportations de marchandises d’origine européenne, de l’Ukraine vers la Russie", détaille Yaroslav Lisovolik, chef du service analyses de la Deutsche Bank en Russie pour RFI. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.