Immobilier : les chantiers accumulent les retards suite à une pénurie des matières premières

Publié Mis à jour
Immobilier : les chantiers accumulent les retards suite à une pénurie des matières premières
France 2
Article rédigé par
G.de Florival, D.Sébastien, J.Weyl, M.Niewenglowski B.Parayre, N.Leydier, A.D'Abrigeon - France 2
France Télévisions

Les pénuries et l'envolée des prix des matières premières ralentissent les constructions de logements. Certains chantiers sont parfois à l'arrêt, dans l'attente d'approvisionnement. Reportage.

Construire sa maison est un projet long et sinueux, encore plus ces derniers temps, avec l'épidémie de Covid-19 et la guerre en Ukraine. Les matières premières viennent à manquer et les retards de chantiers s'accumulent. Près de Cognac, en Charente-Maritime, un père de famille fait construire sa maison de 150 mètres carrés depuis novembre dernier. Mais depuis quelques jours, le chantier est au ralenti. "Même en anticipant, il y a un frein qui est constaté sur les constructions", affirme son entrepreneur. Il ne pourra donc pas déménager pour cet été.

50 000 logements neufs en moins ? 

La guerre en Ukraine accentue la pénurie de peinture et de bois. "D'ici deux ou trois mois, nous serons au terme de notre stock [de ferrailles] et nous aurons dû mal à fournir nos clients", dit une gérante d'un magasin. Pour les artisans aussi, il est difficile de trouver des matériaux : plus rares, ils deviennent plus chers. En un an, le prix du bois à augmenté de 7,5%, l'aluminium de 19,7%. Si les pénuries perdurent, les professionnels prévoient 50 000 logements neufs en moins cette année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.