Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine ordonne la poursuite de l'offensive russe après la prise de la région de Louhansk

Les forces russes ont conquis la ville de Lyssytchansk, dernier bastion tenu par les Ukrainiens dans la région de Louhansk. Mais Moscou ne compte pas s'arrêter là.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président russe, Vladimir Poutine, lors d'une réunion avec son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, le 4 juillet 2022 au Kremlin, à Moscou (Russie). (MIKHAIL KLIMENTYEV / SPUTNIK / AFP)

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné à ses forces de poursuivre leur offensive dans l'est de l'Ukraine, lundi 4 juillet, après la conquête de l'intégralité de la région de Louhansk. Les forces russes "doivent mener à bien leurs missions selon les plans déjà approuvés", a déclaré le président lors d'un entretien avec son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, retransmis à la télévision. "J'espère que dans leurs secteurs tout se passera comme cela s'est passé à Louhansk", a-t-il ajouté.

La veille au soir, l'état-major des forces armées ukrainiennes avait annoncé son retrait de la ville de Lyssytchansk – dernier bastion tenu par les Ukrainiens dans la région de Louhansk –, reconnaissant la "supériorité" des troupes russes sur le terrain. "Nous continuons de défendre une infime partie [du territoire] de la région de Louhansk de façon que notre armée puisse" préparer une nouvelle ligne de défense, a déclaré lundi matin Serguiï Gaïdaï, gouverneur de cette région. Sergueï Choïgou a affirmé que les forces de Moscou étaient désormais en train de "procéder au déminage de la ville de Lyssytchansk".

>> VIDEO. Guerre en Ukraine : la ville de Lyssytchansk est tombée aux mains des Russes

Lyssytchansk était une pièce maîtresse du plan de conquête du Donbass, bassin industriel largement russophone et en partie contrôlé par des séparatistes prorusses depuis 2014. Lundi, un haut responsable séparatiste, Vitali Kiseliev, a déclaré que les forces de Moscou avançaient désormais depuis deux directions vers la localité de Siversk, sur le chemin de Sloviansk et de Kramatorsk. Ces deux villes majeures, situées plus à l'ouest, sont désormais pilonnées. Alors que la ligne de front se rapproche, les autorités ukrainiennes appellent désormais les habitants de Sloviansk à quitter la région, tout en s'efforçant de ralentir la progression de l'armée russe.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.