Guerre en Ukraine : une entreprise textile du Nord accueille ses ouvrières de Kiev

Publié
Solidarité : une entreprise textile nordiste accueille ses ouvrières de Kiev
Article rédigé par
Région Nord Pas-de-Calais, M Schelcher, F. Bellouti, S. Hammond, R. Maucort - France 3
France Télévisions

À Hazebrouck, dans le Nord, une entreprise textile a proposé aux salariées de sa filiale de Kiev de rejoindre la maison mère, située dans les Flandres. Cinq femmes ont accepté de tout quitter pour rejoindre le Nord.

Travailler loin des sirènes et du fracas des bombes. Luda est l’une des 20 salariées du bureau d’étude de Kiev de l’entreprise textile nordiste Lener-Cordier. Elle a accepté l’exode en France proposé par son employeur. "C’est une décision très compliquée pour moi, parce que je suis de Tchernigov. (…) Mes parents ont quitté la ville et après j’ai pris la décision de venir en France pour être en sécurité", confie l’Ukrainienne. Comme Luda, elles sont cinq à avoir rejoint la maison mère en France.

Des liens avec l’Ukraine de plus de 30 ans

Epaulées par leurs collègues, elles prennent doucement leurs marques. "Je me sens normale car je travaille, je ne pense pas à cette situation avec la guerre", dit Svetlana Melnychenko. L’entreprise nordiste, dont les liens avec l’Ukraine remontent à plus de 30 ans, a mis en sécurité une quinzaine de personnes. La solidarité locale joue à plein : la ville permet aux réfugiés de bénéficier gratuitement de l’épicerie sociale. Elle a aussi mis à disposition des logements dans une résidence senior.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.