Guerre en Ukraine : un volontaire français raconte l’horreur sur place

Publié
Guerre en Ukraine : un volontaire français raconte l’horreur sur place
France 2
Article rédigé par
N.Perez, N.Coadou, F.Mazou, A.Lopez - France 2
France Télévisions

Mickaël Siacca s'est engagé dans la Légion internationale la veille du bombardement de la base militaire de Yavoriv (Ukraine), le 13 mars dernier. Il était sur place au moment des frappes, et est désormais rentré chez lui, en France. 

À bout de souffle, le Français engagé en Ukraine échappe à un bombardement, le 13 mars dernier. “La base a été détruite. Il y a eu un bombardement à l'instant. J’ai des copains qui sont morts”, confie Mickaël Siacca, qui se filme lui-même avec son téléphone. L’homme venait de passer sa première nuit sur la base militaire de Yavoriv (Ukraine), à quelques kilomètres de la frontière polonaise. Il avait rejoint des volontaires de la Légion internationale ukrainienne.

Aucune expérience militaire

Cet informaticien de 40 ans avait quitté famille et travail pour prendre les armes aux côtés des forces ukrainiennes, sans aucune expérience militaire. Il a signé un contrat la veille de l'attaque, garantissant son engagement jusqu’à la fin du conflit. Sa vie de soldat aura duré moins de 48 heures. Mickaël est rapidement rentré en France, en raison du bombardement de la base militaire de Yavoriv.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.