Guerre en Ukraine : l’indignation face aux centaines de civils retrouvés morts à Boutcha

Publié
Guerre en Ukraine : l’indignation après que des centaines de civils aient été retrouvés morts à Boutcha
Article rédigé par
E. Lagarde, B. Barnier, A. Comte, S. Guillemot, B. Bervas - France 3
France Télévisions

Que va décider l'Union européenne sur de possibles crimes de guerre en Ukraine ? Elle promet de nouvelles sanctions en urgence à l'encontre de la Russie, après que des centaines de civils ont été retrouvés morts, dans des conditions atroces, notamment à Boutcha.

À Boutcha (Ukraine), avant d’emmener les corps, des volontaires font un signe de croix en hommage aux défunts. Toutes les victimes ne sont pas encore identifiées. Une vingtaine de corps ont été découverts dans une rue de Boutcha, après le départ des troupes russes. Un corps a été retrouvé les mains liés, un autre près de son vélo. "Vous le voyez, ce sont des civils, celui-ci portait des pommes de terre. Les snipers russes lui ont tiré une balle dans la tête par ennui, c’est comme ça qu’ils s’amusaient", déplore Vladyslav Minchenko, secouriste.

Des crimes de guerre ?

Les cadavres vont être enterrés dans une grande fosse commune, creusée devant une église durant l’occupation russe. Près de 300 personnes y ont déjà été enterrées. Les civils sont-ils victimes de crimes de guerre ? Selon l’organisation Human Rights Watch, les troupes russes se sont déjà rendues coupables de ce type de crime ailleurs en Ukraine. "Il est important que l’ensemble de ces cas soient documentés et que des enquêtes internationales, indépendantes aient lieu", demande Philippe Dam, coordinateur Europe d'Human Rights Watch. À Irpin (Ukraine), une équipe de télévision mexicaine a découvert des cadavres présentant des signes de torture.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.