Guerre en Ukraine : la Russie suspend les lancements depuis le cosmodrome de Kourou

Roscosmos explique qu'il s'agit d'une réaction aux sanctions de l'Union européenne à l'encontre de Moscou. L'agence spatiale russe rappelle son personnel technique et "suspend sa coopération avec les partenaires européens".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une fusée russe Soyouz au cosmodrome de Kourou (Guyane), le 1er avril 2019. (SERGEY MAMONTOV / SPUTNIK / AFP)

La Russie suspend les lancements depuis le cosmodrome de Kourou, en Guyane, a annoncé l'Agence spatiale russe (Roscosmos) samedi 26 février. Il s'agit d'une réaction aux sanctions de l'Union européenne à l'encontre de Moscou, après l'invasion russe de l'Ukraine. "En réaction aux sanctions de l'UE à l'encontre de nos entreprises, Roscosmos suspend sa coopération avec les partenaires européens dans l'organisation des lancements spatiaux depuis le cosmodrome de Kourou et rappelle son personnel technique (...) de Guyane française", a écrit l'agence dans un communiqué.

L'invasion lancée sur Terre par Vladimir Poutine a d'autres conséquences sur les programmes spatiaux. Le président américain, Joe Biden, a annoncé des sanctions contre la Russie en riposte à son offensive militaire en Ukraine. Celles-ci "vont détériorer leur industrie aérospatiale, dont leur programme spatial, et nuire à leur capacité de construire des vaisseaux", a-t-il affirmé. 

En réponse, le directeur de l'agence spatiale russe, habitué des déclarations tonitruantes, a publié des tweets incendiaires. Il a accusé les Etats-Unis de "chantage" et de vouloir "détruire la coopération" internationale concernant la Station spatiale internationale. Des ressortissants russes et américains cohabitent dans l'ISS, dont le fonctionnement exige une coopération entre les deux pays.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.