Guerre en Ukraine : la Finlande ferme à son tour ses frontières aux Russes munis d'un visa de tourisme européen

L'Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Pologne avaient déjà pris une décision similaire, en lien avec l'afflux de ressortissants russes dans leur pays depuis l'annonce de la mobilisation partielle en Russie pour la guerre en Ukraine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un garde-frontière au checkpoint de Vaalimaa, à la frontière entre la Finlande et la Russie, le 29 septembre 2022. (ALESSANDRO RAMPAZZO / AFP)

Confrontée à une forte hausse des entrées depuis la Russie, la Finlande va fermer à compter de jeudi 29 septembre, minuit, ses frontières aux citoyens russes munis de visas de tourisme européen de l'espace Schengen, a annoncé le gouvernement jeudi à la mi-journée. Cela "vise à empêcher complètement la situation actuelle de tourisme russe en Finlande et le transit lié à travers le pays", a affirmé le ministre finlandais des Affaires étrangères, Pekka Haavisto.

L'annonce de la mobilisation partielle de Moscou pour la guerre en Ukraine, qui s'est traduite par un bond des entrées dans le pays nordique depuis la Russie, "a eu un impact significatif" sur cette décision. Les référendums "illégaux" d'annexion dans l'est de l'Ukraine et le sabotage présumé des gazoducs Nord Stream en mer Baltique "ont augmenté les inquiétudes", a dit le ministre.

Le pays nordique s'aligne ainsi de facto sur la décision prise début septembre par la Pologne et les trois pays baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie), les quatre autres pays de l'Union européenne frontaliers de la Russie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.