Guerre en Ukraine : la Chine refuse d'être "affectée" par les sanctions contre la Russie

Ces propos surviennent alors que les Etats-Unis s'inquiètent d'un éventuel soutien de la Chine à Moscou. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi (à gauche), s'entretient avec le ministre chinois de la Défense, Wei Fenghe (à droite), à l'Assemblée populaire nationale, à Pékin, le 11 mars 2022. (LEO RAMIREZ / AFP)

"La Chine n'est pas partie prenante et veut encore moins être affectée par les sanctions." C'est ce qu'a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, lors d'un entretien téléphonique avec son homologue espagnol José Manuel Albares, selon des propos rapportés mardi 15 mars par l'agence Chine nouvelle. Selon lui, le géant asiatique "s'oppose toujours au recours à des sanctions pour résoudre des problèmes, surtout des sanctions unilatérales sans fondement en droit international". "La Chine a le droit de sauvegarder ses droits et ses intérêts légitimes", a-t-il estimé.

Ces propos surviennent alors que les Etats-Unis s'inquiètent d'un soutien de la Chine à Moscou. Pékin n'a pas condamné l'invasion de l'Ukraine et accuse les Occidentaux d'en être responsables du fait de "l'expansion" de l'Otan. Les Etats-Unis jugent "profondément préoccupante" la position "d'alignement de la Chine avec la Russie", a fait savoir lundi une haute responsable de la Maison Blanche.

Cette haute responsable de la Maison Blanche n'a pas souhaité réagir aux informations du New York Times selon lesquelles la Russie aurait demandé à la Chine de lui fournir de l'aide, économique et militaire, pour faire face aux sanctions internationales et poursuivre l'invasion de l'Ukraine. Interrogé, Pékin a rejeté lundi des "fausses nouvelles".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.