Guerre en Ukraine : l'Italie pourrait-elle approvisionner l'Europe avec son gazoduc ?

Publié
Guerre en Ukraine : l'Italie pourrait-elle approvisionner l'Europe avec son gazoduc ?
Article rédigé par
A. Mikoczy, M. Chiarello, J. Cappellacci, V. Parent, A. Vedeilhe - France 3
France Télévisions

L'Europe doit se priver du gaz russe, en raison des sanctions qu'elle inflige à Vladimir Poutine, qui a déclaré la guerre à l'Ukraine. L'Italie, qui importe 45% de son gaz de Russie, réfléchit à changer de fournisseur, et se dit en capacité de le faire.

L'usine de distribution de Melendugno, dans la pointe sud de l'Italie, a déjà traité 10 milliards de m3 de gaz depuis janvier 2021. Ce site européen stratégique est sous contrôle permanent. Son objectif est de multiplier les sources d'approvisionnement. Le gaz vient d'Azerbaïdjan. Les 900 derniers kilomètres ont été creusés en Grèce et en Albanie, pour se terminer en Italie. L'installation serait en capacité de doubler immédiatement. 

Des conséquences positives sur les prix 

"Ce gazoduc est déjà dimensionné pour transporter 20 milliards de m3 par an, en capacité maximum. Et cette croissance pourrait nous permettre de réduire de quelques pour-cent la dépendance envers le gaz russe", indique Davide Sempio, coordinateur du gazoduc T.A.P. Au-delà de l'Italie, le gaz peut être réinjecté dans toute l'Europe, ce qui aurait des impacts sur les prix. Avec les cours actuels, de nombreuses familles sont en effet en grande difficulté. En Italie, les prix de l'énergie sont encore plus élevés qu'en France. Les responsables de l'usine proposent de construire de nouvelles installations. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.