Guerre en Ukraine : l'ISS peut-elle devenir une victime collatérale du conflit ?

Publié
Guerre en Ukraine : l'ISS peut-elle devenir une victime collatérale du conflit ?
FRANCE 2
Article rédigé par
N.Tabouri, J.Lonchampt, M.Dana, A.Guillerot, M.Marini - France 2
France Télévisions

La Station spatiale internationale serait-elle être en péril ? Le patron de l'Agence spatiale russe, un ami de Vladimir Poutine, multiplie les insultes et provocations, après des années de partenariat international dans l’espace. 

La guerre en Ukraine se joue également dans la Station spatiale internationale. Les cosmonautes russes ont reçu l'ordre de ne plus mener d'expérience scientifiques avec un astronaute allemand. Dmitri Rogozine, le patron de l'Agence spatiale russe, agite sur Twitter la menace d'une chute de l'ISS. "Si vous bloquez la coopération avec nous, qui sauvera l'ISS d'une désorbitation incontrôlée, qui la fera tomber aux États-Unis ou en Europe ?", a-t-il notamment partagé sur son compte.

Une menace qui ne semble toutefois que virtuelle

Très présent sur Twitter, le proche de Vladimir Poutine multiplie les provocations. Faut-il y croire ? "S'ils abandonnaient leur présence à bord de la Station spatiale internationale, et de facto la détruiraient, ils n'auraient plus d'accès à l'espace", analyse Alain Cirou, directeur de la rédaction de Ciel et Espace. Au sein de l'ISS, les Russes sont chargés de rectifier l'altitude de la station spatiale. La menace ne semble toutefois que virtuelle. Si les Russes se désengageaient, les Américains ont prévu une alternative pour remplacer les moteurs russes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.