Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : Kiev appelle à des négociations sur le sort de Marioupol

Un des conseillers de la présidence ukrainienne a proposé à la Russie une "session spéciale de négociations" dans la ville portuaire assiégée.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des habitants font du vélo à Marioupol, en Ukraine, le 18 avril 2022. (SERGEY AVERIN / SPUTNIK / AFP)

L'Ukraine a appelé, mercredi 20 avril, à la tenue de négociations avec la Russie sur le sort de la ville assiégée de Marioupol. Mykhaïlo Podolyak, conseiller de la présidence ukrainienne et un des négociateurs avec la Russie, a réclamé une "session spéciale de négociations" dans la ville portuaire stratégique. Il veut "sauver nos gars, (le bataillon) Azov, les soldats, les civils, les enfants, les vivants et les blessés. Tout le monde", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

>> Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du 20 avril

Le ministère de la Défense ukrainien a souligné que l'armée russe "concentrait l'essentiel de ses efforts sur la prise de Marioupol et poursuivait ses tentatives d'assaut près de l'aciérie Azovstal", dernier îlot de résistance de ce port situé sur la mer d'Azov, à l'extrémité sud du Donbass.

Sviatoslav Palamar, commandant adjoint du bataillon Azov, une des deux formations ukrainiennes qui résistent encore à Marioupol, a souligné mercredi dans un message sur Telegram que la situation était "critique" dans l'usine pilonnée par l'aviation russe avec "des bombes super puissantes".

Le couloir humanitaire, qui avait en principe été négocié pour permettre mercredi l'évacuation des civils de la ville, "n'a pas fonctionné", a déclaré la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk. Elle a accusé les Russes d'avoir violé le cessez-le-feu et bloqué les cars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.