Guerre en Ukraine : ces entreprises françaises qui restent travailler en Russie

Publié
Guerre en Ukraine : ces entreprises françaises qui restent travailler en Russie
FRANCE 2
Article rédigé par
L.Feuerstein, S.Agrabi - France 2
France Télévisions

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a exhorté toujours toutes les entreprises étrangères à quitter la Russie, pour ne pas être "des sponsors de l'armée russe". Malgré cet appel, plusieurs sociétés françaises maintiennent leur activité dans le pays.

Raketa est l'une des plus anciennes manufactures de montres en Russie. La marque a été rachetée par un Français en 2011. Depuis l'intervention en Ukraine, l'usine, située près de Saint-Pétersbourg (Russie), n'a jamais cessé de fonctionner. Malgré les sanctions économiques, l'entreprise refuse d'abandonner la production et les 140 salariés locaux.

De nombreuses sociétés encore actives

"Le jour où la manufacture s'arrête, et que l'on perd le savoir-faire, c'est quasiment impossible de la ressusciter. (…) C'est un écosystème qui est très compliqué, et surtout, on a un devoir moral vis-à-vis de ces vieux horlogers qui continuent à travailler chez nous", commente David Henderson-Stewart, le directeur général. Avec ses 1 200 sociétés, la France est le premier employeur étranger de Russie. Impossible de savoir précisément combien d'entreprises ont quitté le pays. Certaines, comme Auchan et Leroy Merlin, n'ont jamais fermé leurs portes. D'autres, comme le groupe Vinci, restent aussi actives, ainsi que de nombreuses PME.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.