Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du jeudi 23 juin

Les Vingt-Sept ont notamment accordé à Kiev le statut de candidat à l'adhésion à l'Union européenne. Un statut réclamé par l'Ukraine depuis plusieurs semaines face à l'offensive russe, mais qui n'est que le début d'un long processus.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
 (YING TANG / NURPHOTO)

Une étape hautement symbolique. Les Vingt-Sept ont accordé à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'adhésion à l'Union européenne. Kiev, qui continue de subir les assauts russes près de Severodonetsk, a également reçu une aide militaire conséquente des Etats-Unis. Franceinfo revient sur les faits marquants de la journée sur le front de la guerre en Ukraine.

L'Ukraine et à la Moldavie officiellement candidates à l'adhésion à l'Union européenne

C'est un "moment historique" pour le président du Conseil européen Charles Michel. Les Vingt-Sept ont accordé à l'Ukraine et à la Moldavie le statut de candidat à l'adhésion à l'Union européenneJamais des avis n'auront été rendus en si peu de temps sur une demande de candidature, une urgence due à la guerre menée par la Russie.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué sur Twitter (en anglais) "un moment unique et historique dans les relations Ukraine-UE". Emmanuel Macron, qui assure la présidence tournante du Conseil de l'UE (un organe distinct du Conseil européen), a estimé qu'il s'agissait d'un "signal très fort vis-à-vis de la Russie". Le chef de l'Etat a cependant rappelé que "le processus qui s'engage sera exigeant".

C'est en effet une étape hautement symbolique pour Kiev et Chisinau, mais qui marque seulement le début d'un chemin long et complexe. Les deux pays devront encore mettre en place de nombreuses réformes avant d'intégrer officiellement l'UE, comme le rappelait la Commission européenne la semaine dernière avant de donner son avis favorable.

La Russie se rapproche encore des villes-clés de Lyssytchansk et Severodonetsk

Les troupes russes ont conquis les villes de Loskutivka et Rai-Oleksandrivka, situées à quelques kilomètres de Lyssytchansk, a admis le gouverneur régional de Louhansk Serguiï Gaïdaï sur Telegram. Elles ont également attaqué Syrotyne, aux portes de Severodonetsk. Les forces de Moscou "multiplient les offensives pour encercler nos troupes", a affirmé le responsable.

La résistance ukrainienne à Lyssytchansk et Severodonetsk est "futile", a affirmé un représentant des séparatistes prorusses. Signe des difficultés de l'armeé ukrainienne, le gouverneur de la région voisine de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, a affirmé à l'AFP que plus "aucune ville" de la zone n'était "sûre" pour ses habitants.

Kiev annonce l'arrivée des lance-roquettes américains Himars

Le ministre de la Défense ukrainien, Oleksiï Reznikov, a annoncé l'arrivée des lance-roquettes américains High Mobility Artillery Rocket System (Himars) en Ukraine, des armes puissantes réclamées aux alliés pour faire face à l'invasion russe. "Les Himars sont arrivés en Ukraine. Merci à mon collègue et ami Lloyd Austin [secrétaire à la Défense américain] pour ces outils puissants", s'est réjoui Oleksiï Reznikov sur Twitter, qui a accompagné son message d'une photo de ce système de lance-roquettes mobile monté sur des blindés légers.

"L'été sera chaud pour les occupants russes. Et le dernier pour certains d'entre eux", a-t-il menacé, sans préciser combien de Himars avaient été livrés par les Américains. Les Etats-Unis avaient annoncé début juin qu'ils allaient fournir à l'Ukraine des systèmes Himars d'une portée de 80 kilomètres.

Les Etats-Unis anonncent une nouvelle aide militaire de 450 millions de dollars pour l'Ukraine

Ce nouveau volet d'assistance porte à "environ 6,1 milliards" le montant total d'aide militaire fourni par Washington à Kiev depuis le début de l'invasion russe, a affirmé John Kirby, qui coordonne la communication de la Maison Blanche sur les questions stratégiques. Il a noté que ce nouveau volet d'assistance comprendra en particulier une livraison supplémentaire de lance-roquettes Himars.

L'Allemagne, en "crise gazière", se rapproche du rationnement

Confronté à une baisse de 60% des livraisons de gaz par la Russie, le pays a activé le "niveau d'alerte" du plan visant à garantir son approvisionnement en gaz, le rapprochant un peu plus de mesures de rationnement. "Le gaz est désormais une ressource rare", a déclaré le ministre de l'Economie, Robert Habeck, lors d'une conférence de presse.

Il s'agit de la deuxième étape du dispositif sur l'approvisionnement en gaz allemand, activé en mars dernier. La troisième et dernière étape de ce plan, le "niveau d'urgence", permettrait à l'Etat d'organiser un rationnement pour répartir les volumes entre particuliers, administrations, industrie.

Pour le moment, les réserves en Allemagne se situent à 58%, un niveau "supérieur à la moyenne des dernières années". Mais si les livraisons via Nordstream "restent à un niveau bas", le remplissage des réservoirs pour l'hiver n'est pas garanti.

Deux grands terminaux agricoles bombardés dans la ville portuaire de Mykolaïv

Des bombardements russes ont touché deux terminaux agricoles, mercredi, dans la ville portuaire de Mykolaïv en Ukraine, ont annoncé à l'AFP leurs opérateurs, les maisons de négoce Bunge et Viterra. Le terminal portuaire d'Evri, dédié aux huiles végétales, a été "endommagé par une attaque de missiles", a précisé un porte-parole du groupe Viterra.

Les installations de Bunge ont été "touchées lors des dernières attaques russes dans la région". L'armée russe a également annoncé avoir détruit 49 réserves de carburant et trois centres de réparation de blindés. Pour l'heure, l'étendue exacte des dégâts n'est pas encore connue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.