Guerre en Ukraine : arrivés à Zaporijia, des habitants de Marioupol témoignent

Publié
Guerre en Ukraine : arrivés à Zaporijia, des habitants de Marioupol témoignent
France 2
Article rédigé par
M.Burgot, M.Dreujou, D.Bayevsky, H.Horoks - France 2
France Télévisions

Vendredi 1er avril, des dizaines de milliers d'habitants restent bloqués à Marioupol, ville martyre de la guerre en Ukraine. Le 20 Heures est allé à la rencontre de ceux qui ont pu échapper de l'enfer, à Zaporijia.

À Zaporijia (Ukraine), un bus arrive en provenance de Marioupol (Ukraine) avec le sigle de la Croix-Rouge, vendredi 1er avril. Ce n'est pourtant pas encore le convoi officiel et sécurisé tant attendu. Des enfants, des femmes et des personnes âgées sortent du bus. Ces réfugiés ont eu la chance de trouver un car affrété par des volontaires. Ils ont pris tous les risques pour sortir de la ville, en dehors du corridor humanitaire.

Un supermarché transformé en centre d'accueil

"C'était très difficile", témoigne une Ukrainienne, en larmes, avant de raconter les nombreux contrôles des Russes sur la route alors qu'ils étaient encore dans le bus : "J'ai eu peur qu'ils enlèvent mon fils. Ils l'ont obligé à jeter son téléphone par terre et à le piétiner parce qu'il avait de la musique américaine." Beaucoup d'habitants arrivent avec leur voiture personnelle, décorée d'un ruban blanc pour signifier qu'ils sont des civils. Pour recevoir les réfugiés, un supermarché a été transformé en centre d'accueil.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.