Guerre en Ukraine : une cinquantaine de prisonniers de guerre ukrainiens décèdent dans un bombardement

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : 50 prisonniers de guerre ukrainiens décèdent dans un bombardement
FRANCE 2
Article rédigé par
H.Huet, S.Gravelaine - France 2
France Télévisions

Vendredi 29 juillet, un bombardement a touché un centre de détention du sud de l’Ukraine controlée par les forces séparatistes pro-russes. Les détenus étaient des prisonniers de guerre ukrainiens. Le bilan est lourd puisque 50 personnes ont trouvé la mort.

À Olevnika (Ukraine) dans le Donbass, les images sont terribles. Des corps sans vie sont alignés à côté d’une prison. Une cinquantaine de personnes sont décédées dans un bombardement meurtrier. Le centre de détention se situe dans un territoire contrôlé par les séparatistes pro-russes, à seulement 15 kilomètres du front où les combats font rage. Les dégâts dans le bâtiment touché par les frappes nocturnes sont impressionnants et la plupart du matériel a été détruit. Certains corps complètement calcinés jonchent le sol de la prison.

Des membres de la brigade Azov parmi les prisonniers

Pour les séparatistes pro-russes qui occupent le territoire dans lequel se trouve la prison, ce sont les Ukrainiens qui ont bombardé le centre de détention. "Cette nuit, l’armée ukrainienne a lancé des salves de missiles américains", affirme Konstantin Kolybelskyi, militaire séparatiste pro-russe. Autre son de cloche du côté ukrainien puisque le président Volodymir Zelensky accuse : "C’est un crime de guerre russe délibéré, un meurtre de masse délibéré de prisonniers de guerre ukrainiens." Certains prisonniers sont des membres de la brigade Azov qui a résisté pendant plusieurs semaines dans l’usine d’Azovstal, à Marioupol (Ukraine).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.