Guerre en Ukraine : comment rouvrir la route des céréales ?

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : comment rouvrir la route des céréales ?
France 2
Article rédigé par
M.-P.Samitier, E.Bach, L.Haedrich, P.Lagaune, G.Liaboeuf - France 2
France Télévisions

À Odessa, en Ukraine, le port est actuellement sous blocus. Les cargaisons de céréales ne peuvent pas en sortir, ce qui aggrave le risque d’une crise alimentaire mondiale.

25 millions de tonnes de céréales immobilisées : c'est l'une des conséquences du blocus russe du port d’Odessa (Ukraine). La guerre fait craindre une crise alimentaire mondiale. Car avant les combats, Odessa, située dans la mer Noire, était la porte de sortie du grenier de l’Europe. "Nous souhaitons un corridor maritime, composé des navires de nos partenaires", clame le président ukrainien Volodymyr Zelensky. La route commerciale, stratégique, est également devenue impraticable en raison des mines disposées par l’Ukraine pour empêcher les Russes d’arriver par la mer.

Russes et Ukrainiens se renvoient la balle

"Nous sommes prêts à coopérer si Kiev nettoie les mines", affirme Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères. "Si nous déminons, nous perdrons nos lignes de défense", lui répond Guennadi Troukhannov, maire d’Odessa. La France a proposé son aide, mais faire passer des bateaux dans la zone est une manoeuvre dangereuse, surtout sans disposer du plan de minage.

Par ailleurs, les Occidentaux devront garantir la sécurité des bateaux de commerce : "Même avec un accord des Russes, il faudra escorter ces bateaux, sachant que la Turquie ne souhaite pas voir de navires de guerre dans la mer Noire", explique Nicolas Tenzer, politologue. Dans ce casse-tête, la Turquie pourrait être un acteur incontournable pour dévérouiller la route des céréales.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.